AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 abe erie ☼ love machine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:12

Let's Play Together !

一緒に遊ぼう!
Nom
Abe.
Prénom(s)
Erie.
Âge
dix-neuf ans.
Nationalité
japonaise.
Origines
nippone de la tête, aux pieds.
Sexualité
hétérosexuelle.
études
littérature & langues.
Caractère
Plutôt dynamique et active, la jeune femme ne laisse en aucun cas une occasion lui permettant de se délecter des joies que la vie puisse offrir s'échapper. C'est sans doute l'une des personnes les plus enthousiastes que vous aurez l'occasion de croiser au cours de votre existence, il s'agit d'une véritable pile électrique dotée d'un humour accrocheur pouvant parfois devenir bien curieux... Cependant, elle demeure une demoiselle pleine de vie, probablement attachante et protectrice aux yeux de ses proches. Son âme curieuse et sa soif de connaissances lui vaut d'être une personne polyvalente, puisqu'elle est capable de nombreuses choses dans plusieurs domaines manuels. Ne doutez jamais d'Erie car inutile de se voiler la face, elle est réellement loyale que ce soit sur le plan amical comme amoureux, aussi accessible et à l'écoute, n'hésite pas plus longtemps afin de vous trouver une confidente, elle vous viendra en aide avec grand plaisir.

Personne n'est parfait et la nippone en est la preuve incarnée : ne vous fiez pas à ses airs pouvant parfois paraître innocents, c'est en vérité une commère toujours à l'affût des derniers ragots croustillants. Elle n'a pas vraiment la langue dans sa poche et peut sembler quelques fois arrogante, voire hautaine. Elle a le sens de compétition et ne supporte pas la défaite, très mauvaise joueuse, comptez sur elle pour prendre une revanche bien méritée. Capricieuse, lorsqu'elle désire quelque chose, elle l'obtient et ne lâche absolument rien. Ah oui, la brune est également une adepte de la procrastination... Il lui arrive parfois d'être malhonnête auprès de ses amis pour trouver toutes les excuses du monde dans le but de ne pas poser un pied dehors.

Histoire
Fukuoka, arrondissement de Minami-ku. 18:15.
Un soupir relevant de la frustration palpable faisait alors vibrer les lèvres pulpeuses de la femme aux traits fermes et matures, portant à songer que nombreuses péripéties eurent affronté le chemin périlleux que représentait l'existence de celle-ci. La longue chevelure ornant le sommet de son crâne, aux reflets acajous habillant ces fines mèches de cheveux qui s'échappaient d'entre vos doigts, furent précipitamment emportés le temps d'une infime seconde par le courant d'air s'immisçant au travers de ce bruit assourdissant causé par cette autre femme davantage agacée. « Et une de plus. Décidément, tu bats des records. » pensa-t-elle tout bas, de manière quelque plus sarcastique puisque la morale de cette histoire ne faisait pas office d'amusement quelconque. Délaissant de manière las, son corps frêle aux courbes féminines qu'autrui enviait parfois auprès de cette imposante porte faite d'un bois minutieusement travaillé, délimitant alors l'entrée vers l'antre de la famille Abe, la génitrice de cette union sanguine pensait pourtant que ce mardi 5 décembre ne serait qu'un jour anodin, semblable aux divers autres pouvant défiler sous ses yeux au gré d'une absurde vitesse. Pour la énième fois, elle ne daignait guère user de sa cavité buccale afin de réprimander l'enfant à l'air désolé présente face à elle. Cette enfant.  La doyenne, chaque fois que son regard vermeille auscultait le visage si pur et si angélique de sa chère progéniture, se demandait bel et bien comment un si petit être se trouvait en mesure d'inciter les innombrables nourrices précédemment appelées à l'aide, à rebrousser chemin et fuir cette petite fille qui en vérité, s'avérait être dotée d'un entêtement indescriptible. Impunément, la plus âgée de ce duo exclusivement féminin constatait avec effroi que le fruit de ses entrailles, envers qui elle serait néanmoins prête à commettre multiples sacrifices, se laissaient border par les bras d'une tentation sombre et venimeuse. Un comportement bien étrange qu'adoptait la petite fille, à l'apparence identique à celle de sa mère. Des cheveux, doux tels que ces matières nobles dont on ne se lasse jamais du toucher. Des yeux pétillants, emplis de spots lumineux. Oui, ladite petite fille, de sa véritable identité Erie ; présentait tous les charmes nécessaires afin d'attiser la convoitise ou l'attention de plus d'un en ce bas monde. Cependant, malgré les efforts qu'elle s'efforçait de commettre dans le but de payer les pots cassés, les agissements de sa fille n'en demeuraient pas moins déplaisants et ce, aux yeux de ces employées fuyant aisément ce domicile où prospérité ne régnait guère, tout comme aux yeux des maîtres du savoir qui eux, se devaient de léguer culture générale et connaissances au sein de diverses matières lors des longues journées quotidiennes qu'étaient les études. Selon ces derniers, Erie se résumait simplement à une enfant dont au jugement la façon d'être de " turbulente ", de " méprisable " ou encore d'"insoutenable". En dépit du rôle que sa mère maintenait, cette dernière n'était aucunement héritée d'assez de courage nécessaire afin d'admettre les tords et les torpeurs que prodiguait sa tendre demoiselle. Certes, elle possédait bien des défauts, dont on se passerait volontiers parfois ; toutefois, Erie, aussi insensée pouvait-elle faire office, restait l'unique bijou que la gardienne conservait précieusement dans ce monde où une certaine solitude pesait au sein de son cœur tout de même ancré d'une pudeur sans nom.

école élémentaire de higashiyoshizuka, hakata-ku. 12h29.
Une sensation d'étouffement piégea subitement la concernée par cette convocation sous-tirée de la directrice de la bâtisse éducatrice. Nul doute, ce ne fut guère la seule et unique fois que la mère de famille se trouvait dans l'obligation de patienter sur cet fauteuil préalablement disposé face au bureau convenablement ordonné de la superviseure, sans doute histoire de faire bonne figure auprès des parents des élèves de son école.

« Voici plusieurs des dessins réalisés par votre fille. Si vous reconnaissez le visage présent sur ces derniers, j'aimerais le savoir. »

Par le biais de ses mains tremblotantes, elle saisissait avec désarroi les esquisses qui s'avançaient peu à peu en sa direction. Déglutissant, non sans difficulté, celle-ci analysa alors les traces noirâtres qui semblaient contribuer à la réalisation d'un visage humain. Les yeux en amandes, l'arc du nez retroussé, les lèvres bombées et charnues... Trait pour trait, ce portrait réaliste n'était point familier aux yeux de madame Abe. Et puis, soudainement, son esprit s'emmêlait, se débattait avec ces explosions émotionnelles jaillissant prématurément en son être. Elle sentit également son organe vital tambouriner contre sa poitrine couverte d'un tissu de soie, saillant à la perfection son corps gracieux. Prenant son courage à deux mains, elle se débattit férocement avec sa stupeur face à ce qu'elle observait, munie de la plus grande attention qu'il soit. Erie, dès son plus jeune âge, avait toujours été une petite prodige en ce qui concerne le dessin. Et plus les années défilaient, plus son talent s'approfondissait. D'autant plus lorsqu'il s'agissait de portraits ; sans aucun doute, ils demeuraient ce que la petite fille, du haut de ses dix ans à peine, savaient le mieux réaliser. Cependant, ces quelconques feuilles faîtes de papier fin enneigé étaient bien plus troublante qu'autre chose.

« C'est son père... » avoua-t-elle, l'air dubitatif.

Suite à une profonde inspiration, la dame s'avoua vaincue. Elle qui avait naïvement songé que la raison de sa venue en ces lieux reposait sur le comportement de sa progéniture, ou encore, ses résultats scolaires. Ne connaissait-elle vraisemblablement pas à la perfection sa propre fille, pour penser de telles balivernes ? A l'évidence, le parcours scolaire d'Erie n'était en aucun cas à déplorer. Studieuse, celle-ci semblait être dépourvue de tout vice lui empêchant de briller au sein de ses études. Tout comme son paternel, justement. Bon nombre de points communs liaient ces deux êtres, consanguins. Au grand damne de la mère de famille, puisque parfois, les gestes du fruit de son enfant lui rappelait tout juste son précédent conjoint, faisant alors, resurgir les blessures d'antan. Mais alors, que diable faisait-elle à  perdurer l'âme de son géniteur à travers quelques ébauches ? Bien plus coriace que l'on pourrait le croire, la petite fille usait de sa sournoiserie afin de faire multiples choses toutes plus surprenantes les unes que les autres. Apprendre que cette dernière s'était débrouillée indépendamment afin de se procurer une photographie de l'homme pourtant dissimulée parmi les moindres recoins de la demeurer familiale ne serait guère étonnant pour sa mère.

Une entrevue paraissant éternelle s'en suivait donc. Au fur et à mesure, certains points flous du comportement de l'élève se résolvaient brusquement. La maîtresse des lieux tentait tant bien que mal de rassurer celle dont la présence fut fortement sollicitée, assurant celle-ci qu'Erie, ne présentait aucunement ces troubles néfastes dits « dépressifs ». Au contraire. Pleine de vie, joviale à souhait, la brune ne manquait jamais de faire les quatre-cent coups, grimacer à tout bout de champ dans le but de recevoir des ricanements de la part de ses camarades. Une demoiselle, dont la joie de vivre semblait refléter son optimisme porté à la vie. Mais il y avait bel et bien une tâche assombrie qui persistait sur ce tableau qui pourtant, pourrait être dépourvu du moindre défaut. Erie n'avait jamais été réellement en mesure d'accepter le départ prématuré du père de la fratrie, dorénavant aux cieux. Parfois, la doyenne la surprenait même à décrypter attentivement le ciel aux milles astres lumineux, par le biais du vasistas. Depuis que cette dernière lui a affirmé qu'il était dorénavant présent « là-haut », la petite fille était persuadée que l'une de ses étoiles s'agissait de son cher et tendre géniteur. La naïveté loyale à l'enfance, en toute supposition.


gare de hakata. 13h35.
Une foule abominable nourrissait les alentours du quai douze de l'unique gare ferroviaire présente au sein de la ville de Fukuoka. Simples employés beaucoup trop distraits par le temps imparti afin de ne pas manquer leur second train ou tout simplement, gens anodins ne demandant qu'à vaquer vers diverses occupations, ces deux silhouettes féminines analysaient avec inquiétude les alentours. En ce premier printemps de l'année 2015, le monde extérieur s'affolait davantage puisque la rentrée scolaire était imminente. Les panoramas succulents qu'offraient les cerisiers fleurissants au gré des jours qui défilaient évoquaient le retour à la routine quotidienne dont faisait preuve chaque étudiant en ce pays du soleil levant.

Erie. Les années n'avaient été que bienfaisantes envers elle. Les épreuves endurées avaient forgé la jeune femme qu'elle était à présent ; toutefois, son âme d'enfant persistait toujours, ainsi que ses yeux noisettes qui restaient les mêmes. Son sac de voyage fermement agrippé par l'une de ses mains, la voilà fin prête pour le grand départ. Chuo. Seiseki. Une résidence mais également et surtout, un accès à un domaine qu'elle appréciait, sa curiosité l'ayant poussée à élargir ses connaissances culturelles. Pour cela, quoi de mieux que de se plonger au cœur d'études linguistiques et littéraires ? Aux yeux de la belle, ce ne fut qu'une nouvelle aventure à ce périple que représente la vie.


Pseudo
omibrows
Âge
9* liner
Présence
7j/7
Avatar
komatsu nana (actrice, modèle)
Behind the screen

hello hello, tout ce que j'ai à dire c'est que vous faites une heureuse avec un forum aussi japonisé car il en manque cruellement ces temps-ci, héhé. ♥
© MINA FOR ONE DAY IN SEISEKI


Dernière édition par ABE Erie le Dim 27 Sep - 17:25, édité 3 fois
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:19

olala ton choix d'avatar est trop chou I love you I love you
bienvenue, courage pour ta fiche, j'ai hâte de la lire <3
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:24

je ne peux que dire du bien du tien également. I love you
merci ma jolie !
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:30

Bienvenuuuuuuuuue♥
Contente que tu sois heureuse de ce forum japonisé (: Moi aussi je trouve qu'on en manque cruellement et je suis bien trop amoureuse du Japon pour me laisser battre par les forums de KPOP =P
J'étais trop surprise quand j'ai vu le nom de ton avatar, genre exactement le même que l'un des persos de Nana justement (quand je pense que mon surnom au lycée était Hachi justement XD)

Bref j'arrête de parler, hâte de lire ta fiche et bon courage pour la rédaction ! (:
avatar
AVATAR : Yamashita Tomohisa
ÂGE : 23 ans
NATIONALITE : Japonais

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:32

merciiiiiii ♥
je suis exactement comme toi ! du coup, j'essaie de me fondre dans la masse des forums coréanisés. (whut) avec des avatars japonais, ce qui est pas toujours le top. alors merci encore. I love you (tu as raison pour le nom de la fille ahah !)
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 22:33

Je compatis, sur mon autre forum j'ai un perso japonais et je me sens très seule xD
On est un peu exclus en général ;x;
(ahah oui belle coïncidence)
avatar
AVATAR : Yamashita Tomohisa
ÂGE : 23 ans
NATIONALITE : Japonais

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Ven 25 Sep - 23:26

Bienvenue! o/

Bonne chance aussi pour le reste de ta fiche! :3

_________________
avatar
AVATAR : Kiriyama Ren
ÂGE : 20 ans
NATIONALITE : Japonais

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Sam 26 Sep - 0:09

triste vie ! héhé, au moins ici, on ne risque pas de l'être !

hayato + merci à toi. ♥
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Sam 26 Sep - 0:17

Non ça c'est sûr x)
avatar
AVATAR : Yamashita Tomohisa
ÂGE : 23 ans
NATIONALITE : Japonais

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Sam 26 Sep - 12:56

Nana Komatsu a l'air adorable. *.*
Bienvenue !
avatar
AVATAR : Tsubasa Honda.
ÂGE : 21 ans.
NATIONALITE : Maya est japonaise.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Dim 27 Sep - 14:41

awww merci. I love you
j'ai beaucoup hésité mais je pense qu'elle correspond assez bien à ce que je vais en faire alors, contente qu'elle puisse te plaire !
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Dim 27 Sep - 14:50

Bienvenue ! Et je ne connais pas la demoiselle (honte a moi je sais)
avatar
AVATAR : Triendl Reina
ÂGE : 21
NATIONALITE : japonaise

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Dim 27 Sep - 17:27

non non du tout, bien qu'elle ne soit pas totalement inconnue du grand public elle n'est pas super renommée non plus, comparé à d'autres actrices. merci. I love you

+ j'ai terminé ma fiche, je crois bien !
avatar
AVATAR : hasegawa jun.
ÂGE : //
NATIONALITE : //

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   Dim 27 Sep - 18:56

OMG j'adore ton perso et comment tu as rédigé l'histoire ! En vrai on dirait que tu as vécu à Fukuoka (comme j'ai vécu à Seiseki XD)

bravo, t'es maintenant validé(e) !

Bon alors c'est bien joli d'être validé(e) mais tu n'as pas tout à fait fini ta lourde tâche ! Voilà ce qu'il te reste à faire :
- Recenser ton logement
- Créer ton journal de rps qui servira aussi de demande de rp
- Finir de compléter ton profil si c'est pas fait
Et puis bien sûr tu peux venir faire le fou dans le flood et commencer le rp !! C'EST LA FÊTE ! =DD
avatar
AVATAR : Yamashita Tomohisa
ÂGE : 23 ans
NATIONALITE : Japonais

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: abe erie ☼ love machine   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
abe erie ☼ love machine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ?
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE DAY IN SEISEKI :: Bienvenue à Tokyo !
東京にようこそ!
 :: 市勢調査 Recensement des citoyens :: Bienvenue à Seiseki !
-